NTRAR

– Creative Ways –

PARFUMS NTRAR

En parallèle d’autres axes de création, lors de son séjour au BRESIL (Brasilia DF) entre 2008 et 2012 NTRAR développe par assemblage de matières premières parfumés, met en scène et commercialise des parfums dont voici les histoires, les descriptions:

 


 

Les Parfums d’Ambiance Fine:

Hier, dehors et dedans, au détour d’un chemin ou d’un couloir, un mouvement portait à votre nez une évocation, un souvenir. Aujourd’hui, il se crée ici, maintenant… Voici cinq odeurs singulières destinées (à priori) à être vaporiser dans l’air et marquer l’atmosphère d’une ambiance unique.

WARMISSIMO, parle de feu de cheminé, de chaleur, de cendre.
LAURIER LEUC, parle de laurier rose porté par un air marin.
FLO DE LAVANDE, parle de lavande douce, de drap propre d’enfance.
SAPENISSIMO, parle d’aiguilles verte de sapin, de sous bois montagneux et de Noël.
CEDRE MYTHIC, parle de bois vivant, d’écorces sèches

 


 

Les Parfums:

Ces parfums en tant qu’objets répondent aux codes classiques de la parfumerie de la fin des années 80. Frais et racé pour le masculin, fleuris et capiteux pour le féminin même si évidemment les genres ne demandent qu’a être perturbé. L’un et l’autre embrasse les parfums à caractère d’hier en se nourrissant plus largement de la richesse des matières plus techniques d’aujourd’hui. La forte correspondance de ces parfums avec des odeurs plus monolithiques utilisées en particulier pour la création de bougie de luxe, place ces compositions au cœur de l’univers design du moment et fait écho à la collection de Parfum d’Ambiance Fine décrite précédemment.

MIRAMAR, est un parfum qui trouve son identité au cœur d’oppositions multiples ; la douceur des fleurs blanches répondent à des accords épicés, la chaleur d’une vanille des iles à la fraicheur d’un air marin. L’ensemble s’épanoui dans le sillage d’une peau chauffé par un soleil d’été.

MIRAMAR Homme est à l’étroite frontière de l’évocation et du parfum. Cette composition parle d’un matin en bord de mer, sous un soleil fraichement levé. Il chauffe déjà la peau, pas en encore le fond de l’air. C’est un assemblage plein de contraste, frais et viril, doux et charnel. Il y a dans l’air des arômes d’éveil porté par un souffle. Il vient de la mer, sent le sable et l’embrun. Il règne ici, un calme apaisant, rassurant comme une étreinte…

 

 

 

N face PT

 

A

A

A